Quantum of Solace (France 2) : Pourquoi ce James Bond est une première dans l'histoire de la saga ?

Deuxième 007 avec Daniel Craig, “Quantum of Solace” a marqué un tournant dans la série du grand écran. Mais pourquoi ?

Deux ans après Casino Royale, Daniel Craig était de retour pour la deuxième fois dans le costume de 007 sur grand écran dans Quantum of Solace. Le britannique donnait la réplique à la franco-ukrainienne Olga Kurylenko (Oblivion, Johnny English contre attaque) et au français Mathieu Amalric (Le Scaphandre et le Papillon, Le Bureau des Légendes).

À lire également

Casino Royal (France 2) Eva Green : “Il n’est pas question que je joue une poulette en Bikini”

Galerie: Sean Connery : retour sur ses rôles marquants au cinéma (Gentside)

Judi Dench, Giancarlo Giannini et Jeffrey Wright entre autres, complétaient le casting de ce James Bond pas comme les autres. En effet, pour la première fois de la saga, ce vingt-deuxième épisode reprenait l’action directement là où elle s’était arrêtée à la fin de l’opus précédent. Jamais auparavant un James Bond ne s’était inscrit dans la continuité des événements de celui d’avant ! L’agent secret n’a d’ailleurs jamais autant cartonné au box-office depuis cette nouveauté scénaristique, accompagnée de l’arrivée de Daniel Craig.

À lire également

Daniel Craig, Pierce Brosnan… Les interprètes de James Bond rendent hommage à Sean Connery

Autre première dans la saga, qui ne concerne cette fois pas l’intrigue du film : Quantum of Solace est le premier long-métrage de la série cinématographique 007 à ne pas avoir été réalisé par un anglophone. C’est le germano-suisse Marc Foster qui était derrière la caméra. Le cinéaste est également connu pour avoir signé Neverland avec Kate Winslet et Johnny Depp en 2004, puis World War Z avec Brad Pitt en 2013.

Hugo Mallais

Source: Lire L’Article Complet