Qui est Anamaria Vartolomei, l’actrice qui crée « L’Événement » ?

  • Dans « L’Événement » d’Audrey Diwan, Anamaria Vartolomei, jeune comédienne de 22 ans, incarne avec un aplomb ahurissant une jeune étudiante en Lettres des années 1960 qui tombe enceinte et se retrouve sans personne vers qui se tourner quand elle décide d’avorter.
  • Anamaria Vartolomei est née en Roumanie en 1999. Elle avait 6 ans quand elle est arrivée en France sans parler un mot de Français.
  • Elle se dit « prête » à assumer une reconnaissance encore à venir et à poursuivre une carrière qu’on imagine déjà époustouflante.

Si L’Evénement est
un tel événement, c’est à
Anamaria Vartolomei qu’il le doit. Dans le film d’Audrey Diwan,
Lion d’or à Venise, la jeune comédienne de 22 ans incarne avec un aplomb ahurissant une jeune étudiante en Lettres des années 1960 qui tombe enceinte et se retrouve sans personne vers qui se tourner quand elle décide d’avorter.

« J’ai été impressionnée par la qualité du texte, la justesse et la précision des dialogues et les aspects abordés de la vie d’une jeune femme, confie Anamaria Vartolomei à 20 Minutes. On parle d’avortements clandestins, certes, mais on parle aussi de désir, de désir intellectuel, de plaisir, de désir physique, de transfuges de classe, de l’envie de s’élever socialement… On parle d’une vocation. Moi, j’ai aimé la justesse et j’ai aimé la complexité et la richesse, les nuances de tout ce parcours-là. » Celui que raconte
Annie Ernaux dans le livre paru en 2000, que le film a adapté pour le cinéma.

Le soldat de sa propre guerre

Si l’héroïne du film décide d’avorter et s’y tient envers et contre tout, c’est parce qu’elle n’a pas le choix. Ni sur le plan légal, ni sur le plan médical (la pratique est alors interdite et passible de prison). Cette fille de milieu modeste ne voit tout simplement pas d’autre solution pour poursuivre ses études et maintenir l’objectif d’élévation sociale qu’elle s’est fixée. Sur la même ligne d’horizon que le regard qu’Audrey Diwan lui a demandé d’avoir en tête pendant le tournage, « comme si elle était le soldat de sa propre guerre », expliquait la réalisatrice dans un entretien à 20 Minutes paru vendredi dernier. Des poses obstinées et silencieuses qui ne sont pas sans rappeler celles d’Emilie Dequenne dans Rosetta ou de Natalie Portman dans Black Swann.

Anamaria Vartolomei est née en Roumanie en 1999. Elle avait 6 ans quand elle est arrivée en France sans parler un mot de Français. Mais ses qualités d’intégration et son excellence en cours de théâtre lui ont valu d’être sélectionnée parmi 500 autres fillettes pour incarner My Little Princess d’Eva Ionesco, pour jouer le rôle de la réalisatrice enfant face à une mère abusive incarnée par Isabelle Huppert.

Elle se dit « prête »

Trois prix pour ce film-ci et sept autres rôles plus tard (dans Jacky au royaume des filles, Ma révolution, L’idéal, Le Semeur, L’Echange des princesses, La Bonne épouse et Just Kids), là revoilà dans L’Evénement qui l’a aidée, dit-elle, « à se découvrir » en tant que jeune femme et « à toucher à des choses » qu’elle n’avait encore jamais touchées en tant qu’actrice. Anamaria Vartolomei confie que cette liberté acquise l’a « nourrie et grandie ». Au point qu’elle se dit « prête ». A assumer une reconnaissance encore à venir et à poursuivre une carrière qu’on imagine déjà époustouflante.

Source: Lire L’Article Complet