Raiponce (6Ter) : Raiponce en 5 questions

En 2010, l’irruption d’une héroïne au tempérament marqué et à la longue chevelure révolutionne les codes de Disney. Retour sur les secrets de fabrication de Raiponce, diffusé ce soir sur 6Ter.

Pourquoi a-t-on changé le nom du film ?

À l’origine, le titre était Rapunzel, celui du conte original. Mais, après avoir consulté des professionnels du marketing, qui jugeaient ce nom “trop difficile à prononcer et étrange”, les producteurs ont préféré Raiponce (Tangled en anglais). Ce changement de dernière heure fut annoncé aux fans via Facebook à peine quelques jours avant la sortie du film aux États-Unis. Petit raté : les premières bandes-annonces y ont circulé avec le titre Rapunzel.

Pourquoi adapter ce conte des frères Grimm ?

Parce que le conte Rapunzel, écrit en 1812 par les frères Grimm, est l’un des plus fascinants de la littérature enfantine. Les réalisateurs Byron Howard et Nathan Greno ont revisité cette légende populaire allemande. Celle-ci relate le triste sort d’une innocente enfant de 12 ans, qu’une affreuse sorcière emprisonne au sommet d’une tour, sans escalier ni porte. Dans le film, cette sorcière n’est autre que sa mère. Quand elle rend visite à sa fille, la gamine aux faux airs d’Heidi défait ses nattes et déroule son immense chevelure blonde que la sorcière utilise comme une corde. Les bambins raffolent de cette histoire un peu sombre, mais qui a un atout majeur aux yeux de John Lasseter, le patron de Disney Animation : elle est libre de droits !

À lire également

La Belle au Bois dormant (6Ter) – 3 bonnes raisons de revoir le classique de Disney

Comment animer une si longue chevelure en 3D ? 

Si l’intrigue décoiffe tant, c’est surtout grâce à cette somptueuse chevelure blonde de 20 mètres de long que Raiponce manie avec une stupéfiante dextérité. Deux ans de travail ont été nécessaires pour la modéliser. Soit vingt-quatre mois durant lesquels Kelly Ward et Glen Keane, spécialistes de l’animation 3D, ont travaillé à l’élaboration de cette crinière magique, en filmant tout d’abord en soufflerie la longue chevelure d’un authentique mannequin. Les mouvements des 140 000 cheveux ont ensuite été reproduits numériquement. Et grâce aux images de synthèse, la majestueuse coiffure de Raiponce peut évoluer sous l’eau ou pendant les scènes de poursuites et de combats, sans rien perdre de son panache.

Mais d’où vient son caractère bien trempé ? 

Impétueuse et volontaire, Raiponce envoie Gothel, sa méchante maman adoptive, sur les roses, et fugue pour filer le parfait amour avec Flynn, un bandit charmeur. Pour ce personnage de princesse en pleine crise d’adolescence, Glen Keane s’est inspiré de sa fille, Claire, qui a été, dès l’âge de 13 ans, en rébellion ouverte contre lui. Cette idée a enchanté John Lasseter, qui voulait rompre avec la sempiternelle héroïne attendant son prince charmant. Aujourd’hui, Claire Keane s’est apaisée et est devenue dessinatrice au sein des studios Disney… comme papa !

À lire également

Cendrillon (Canal+ Family) – Un dessin animé mythique qui a sauvé Disney

Qui a composé la B.O. ? 

La musique de Raiponce (et la chanson J’ai un rêve, qui connaîtra un succès planétaire) a été confiée à Alan Menken. Ce compositeur de génie, entré chez Disney en 1987, a remporté pas moins de huit Oscars pour ses mélodies de La Petite SirèneAladdinPocahontas et La Belle et la Bête.

Raiponce est diffusé dimanche 23 août à 21h05 sur 6Ter.

Jean-Baptiste Drouet

Galerie: Le Monde de Dory : 14 détails cachés dans le film Pixar (Allocine)


Source: Lire L’Article Complet