"Scandaleux" : Blanche Gardin fusille les promesses d'Emmanuel Macron

Dans une interview accordée à Télérama, Blanche Gardin est revenue sur les promesses d’Emmanuel Macron au sujet du logement et des sans-abris. L’humoriste n’a pas hésité à descendre le Président de la République.

Blanche Gardin n’a pas l’habitude de mâcher ses mots. Elle l’a une nouvelle fois démontré lors d’une interview accordée à Télérama, où elle évoque notamment la question du logement en France. Engagée auprès de la Fondation Abbé-Pierre, elle est particulièrement sensible à ce sujet.

À lire également

Le port du masque obligatoire à la télévision ? Elisabeth Borne ne l’exclut pas

Le moins que l’on puisse dire, c’est que Blanche Gardin n’est pas une grande fan d’Emmanuel Macron. Elle est revenue sur les promesses réalisées par le Président de la République, vis à vis de la situation des sans-abris. “Une fois élu, il a promis de manière péremptoire qu’en un an plus personne ne dormirait dans la rue. C’est scandaleux de faire de telles annonces et de ne pas mettre en œuvre ensuite une vraie politique sociale du logement. Tous les jours, on voit des gens dormir par terre dans la pisse de chien. Et on s’est habitué à cette vision d’horreur. C’est atroce“, explique-t-elle. Un point de vue qui l’a amenée à refuser l’Ordre des Arts et des Lettres, que souhaitait lui remettre le ministère de la Culture en 2019. 

À lire également

Une star de Dr House bientôt aux commandes d’un nouveau film Marvel ?

Blanche Gardin a également évoqué son engagement auprès de la Fondation Abbé-Pierre, avec qui elle compte encore faire bouger les choses. “J’ai toujours admiré leur travail. Je souscris à leur programme politique ‘Logement d’abord’, qui a été expérimenté avec succès en Finlande, où le sans-abrisme a diminué de 80%, réduisant même le coût financier important qu’il engendre. Une proposition de logement ne doit pas être l’étape ultime de la réinsertion sociale, mais la première. C’est logique : comment demander à un type d’être propre et de se présenter à un boulot s’il dort dans une tente ou un parking ? J’ai fait un Zénith pour reverser les bénéfices à la Fondation et nous avons d’autres projets“, déclare-t-elle. 

Aurélien Gaucher

Source: Lire L’Article Complet