Sylvie Tellier défend Miss France et explique pourquoi la candidate à Miss Guadeloupe a été exclue

Alors que la polémique ne se calme pas, Sylvie Tellier a une nouvelle fois défendu l’éviction d’Annaëlle Guimbi de l’élection de Miss Guadeloupe et expliqué les réelles raisons pour lesquelles la candidate ayant posé dénudée a été exclue.

Un mal malheureusement nécessaire. Sylvie Tellier a une nouvelle fois pris la parole pour expliquer l’exclusion d’Annaëlle Guimbi de l’élection de Miss Guadeloupe qui fait polémique depuis plusieurs jours. Candidate à cette élection régionale destinée à désigner la prétendante locale à Miss France 2021, la jeune femme a été disqualifiée pour avoir participé à un shooting dénudé. Elle a en effet posé seins nus pour des clichés artistiques dans le cadre d’une campagne de lutte contre le cancer du sein. Mais cette éviction a rapidement attiré les critiques, parce que lesdites photos ont été prises pour la bonne cause et qu’on n’y distingue pas la poitrine de l’aspirante miss.

Face à la polémique, Sylvie Tellier a défendu l’exclusion du concours de beauté d’Annaëlle Guimbi, expliquant que le comité Miss France n’avait fait qu’appliquer le règlement. Mais elle n’a pas réussi à éteindre la polémique. Elle-même ancienne Miss France, Alexandra Rosenfeld a, comme de nombreuses personnalités, regretté que la jeune femme soit pénalisée pour avoir soutenu une bonne cause. La directrice de Miss France a donc choisi d’intervenir de nouveau ce dimanche 23 août.

Sylvie Tellier défend Miss France

Dans un long message posté sur son compte Instagram personnel, Sylvie Tellier a justifié de façon un peu plus explicite le choix du comité Miss France. L’ancienne reine de beauté a d’abord rappelé l’importance de la lutte contre le cancer du sein, un combat des plus importants pour Miss France : “L’organisation Miss France et les miss France qui en sont issues ont toujours été mobilisées et engagées en faveur de la lutte contre le cancer du sein. Notre association Les Bonnes Fées s’engage au quotidien et ce depuis 5 ans auprès des personnes qui en souffrent. Toute initiative en faveur de la lutte contre le Cancer du sein est louable et doit être encouragée”.

“Eviter un recours en annulation de l’élection”

Elle a ensuite expliqué les réelles raisons de l’éviction d’Annaëlle Guimbi pour mettre fin aux raccourcis qui ont fait s’enflammer les critiques. “Je comprends l’incompréhension de certains suite à la non-participation d’Annaëlle Guimbi à l’élection de Miss Guadeloupe” a commencé Sylvie Tellier. Le comité Miss France n’a cependant pas eu d’autre choix, pour “éviter un recours en annulation de l’élection” qui aurait sanctionné toutes les participantes. La candidate ayant enfreint les règles, si elle avait participé au concours de beauté, l’association de Guadeloupe se serait exposée à une possible procédure : “En effet, le règlement de Miss France ne permet pas de participer à des photos, des captations audiovisuelles ou tout événement exposant les parties intimes d’une candidate”.

View this post on Instagram

A post shared by Sylvie Tellier (@sylvietellier) on Aug 23, 2020 at 9:39am PDT

Sylvie Tellier regrette de ne pas avoir eu connaissance de ces photos plus tôt, un arrangement aurait alors pu être trouvé : “Si notre règlement ne prévoit pas explicitement d’exceptions, nous savons faire preuve de sensibilité et de flexibilité lorsque le contexte est particulier.” La directrice de Miss France encourage donc les futures candidates à soumettre dès leur inscription les photos et vidéos contrevenant potentiellement aux règles afin que le comité puisse “avoir le temps nécessaire pour en comprendre le contexte et les étudier”.

Pas une sanction

L’exclusion d’Annaëlle Guimbi n’a donc rien de personnel et n’est pas une sanction. Sylvie Tellier, qui est désolée de cette situation, a d’ailleurs contacté l’ex candidate à Miss Guadeloupe pour lui expliquer la situation : “Je me suis personnellement assurée auprès d’Annaëlle Guimbi qu’elle comprenne que la volonté de l’organisation n’était pas de la sanctionner mais de permettre aux autres candidates de pouvoir participer à l’aventure Miss Guadeloupe sans risque d’annulation.” Annaëlle Guimbi elle-même a toujours dit comprendre la décision de Miss France et appelle au calme depuis le début de la polémique.

  • Dans les coulisses de leur coup de foudre (Gala)
  • La reine Sofia rejetée par Felipe VI et Letizia (Gala)
  • J-L Delarue: que devient son ancienne compagne? (Voici)
  • Retour sur leur cérémonie de mariage très secrète (Gala)

Source: Lire L’Article Complet