Un journaliste quitte l’antenne en plein direct, sa consœur explique seule en plateau son départ

En pleine diffusion d’un reportage, un journaliste de franceinfo a dû quitter précipitamment son poste. De retour à l’antenne, la présentatrice a expliqué qu’il s’apprêtait sans doute à vivre la plus belle journée de sa vie, dimanche 10 octobre 2021.

En arrivant au bureau très tôt dimanche 10 octobre 2021, Mohamed Mezeraï ne s’attendait sans doute pas à devoir repartir aussi rapidement. En effet, alors que le journaliste de franceinfo avait la mission d’effectuer les montages des différents reportages qui devaient être diffusés dans la matinale de France 2, il a dû quitter son poste de manière précipitée. C’est la journaliste présentatrice du 6h l’info qui a expliqué la raison. "On embrasse Mohamed Mezeraï qui vient de signer ce reportage et qui vient de filer en courant, direction la maternité. Des beaux moments à vivre", a-t-elle ainsi lancé. Le journaliste s’apprêtait donc à devenir papa.

Alors que la séquence a été partagée sur les réseaux sociaux par le principal intéressé, il n’a pas indiqué si sa compagne avait ou non accouché. "Et quand soudain dans la matinale de France 2 et franceinfo après un reportage tu dois vite partir…", a-t-il simplement écrit en légende de la vidéo partagée sur son compte Twitter. En hashtag, il a simplement indiqué : "mémorable ce shift", 10 octobre 2021", "Kaïs". Le dernier donne peut-être un indice sur le prénom de son bébé. En commentaires, on comprend tout de même que le journaliste a eu le plus grand bonheur à rencontrer son bébé, un petit garçon.

Le journaliste a dû partir à la maternité faire la plus belle rencontre de sa vie

Il a été félicité par de nombreux proches auxquels il a assuré que c’était "magique". Il est possible que durant plusieurs jours les habitués de la chaîne ne le retrouve à l’antenne puisqu’il va sans doute profiter des premiers instants avec son fils. Mohamed Mezeraï doit être actuellement sur un petit nuage. Il y a tout de même dû y avoir une certaine agitation lorsqu’il a été prévénu qu’il devait se rendre à la maternité.

Source: Lire L’Article Complet